0

Calculer sa capacité de remboursement pour solliciter un mini prêt

mini prêt

Contracter un emprunt auprès d’un établissement bancaire prend souvent trop de temps. Pour cela, il est recommandé de se tourner vers le mini prêt personnel lors d’une situation urgente. Cependant, il faut respecter un certain nombre de conditions pour obtenir cette formule de crédit. Parmi les paramètres à considérer figure la capacité de remboursement. Voici quelques informations sur le mini prêt personnel et les formalités de son obtention.

Focus sur le mini prêt personnel

Le mini prêt personnel est un petit crédit d’un montant maximum de 2 000 €. Il peut aller jusqu’à 5 000 € pour financer différents types de projet. Les emprunteurs utilisent souvent le mini prêt personnel pour acheter une voiture d’occasion, passer son permis ou faire face à l’accouchement. Les fonds peuvent aussi être utilisés pour payer les frais de santé ou remplacer divers appareils électroménagers. Pour les échéanciers, ceux-ci sont parfois d’une courte durée et ne doivent pas dépasser les 36 mois. Contrairement aux autres types de prêts, le mini prêt personnel présente de faibles taux d’intérêt débiteurs. Par ailleurs, l’emprunteur doit fournir certaines pièces justificatives pour bénéficier d’un mini prêt personnel. Parmi ces documents, il y a l’estimation du projet à financer et les justificatifs de revenus comprenant les 3 dernières fiches de paie.

Évaluer la capacité de remboursement

Avant d’emprunter un micro credit instantané ou un mini prêt personnel, il est judicieux d’estimer sa capacité de remboursement. Il s’agit de la somme exacte qu’on peut verser mensuellement pour son crédit. Son calcul est indispensable afin de mieux cerner le projet et présenter un dossier solide à son prêteur. De plus, cela permet d’éviter le risque de surendettement. Mais comment l’évaluer ? Il faut prendre en compte un certain nombre de critères. Parmi ces paramètres figurent le salaire, les allocations familiales, les revenus financiers ainsi que les autres revenus réguliers. Il faut les opposer aux charges comprenant le loyer, les impôts, les impôts sur le revenu ou encore les factures d’électricité. Il ne faut pas aussi oublier les remboursements de prêts immobiliers et les autres dépenses courantes. On obtiendra ainsi un montant de sa capacité de remboursement. Pour aider les emprunteurs à calculer sa capacité de remboursement, il est préférable de recourir à un simulateur en ligne.

Calculer le taux d’endettement et le reste à vivre

Pour le taux d’endettement, les organismes prêteurs fixent souvent la limite des 33% des revenus de l’emprunteur. Ce pourcentage maximum est perçu par l’établissement sur les revenus mensuels de l’emprunteur pour le remboursement de son prêt. Au-delà de ce pourcentage, l’emprunteur risque de ne pas rembourser le capital emprunté avec les intérêts. Le reste à vivre figure aussi parmi les critères à prendre en compte avant d’obtenir un mini prêt. Le reste à vivre détermine la somme qui reste en poche après avoir versé la mensualité de crédit. Il indique les 67 % retranchés des 33 % constituant le taux d’endettement. Il définit le minimum légal indispensable permettant de gérer les dépenses quotidiennes. Le reste à vivre sert à payer la nourriture, les vêtements ainsi que les transports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *