0

Conseils pour obtenir un prêt sans passer par la banque

argent

En général, les particuliers désirant demander un crédit passent par la banque. Pourtant, il existe des moyens, peut-être plus intéressants pour obtenir un prêt. Parmi les plus utilisé aujourd’hui figure le prêt entre particuliers. Il s’agit d’un système permettant à un porteur de projet de demander à crédit à un autre particulier. Explications.

Emprunter à travers un prêt entre particuliers

À propos des crédits sans banque, il faut savoir que cela est aujourd’hui tout à fait possible. En effet, les emprunteurs peuvent désormais recourir à un particulier pour obtenir un crédit. Dans ce cas, le capital emprunté appartient au particulier. En général, c’est un membre de la famille ou un entourage le prêteur. Il se pourrait également que ce soit un tiers présent sur les plateformes de prêt entre particuliers

Ce prêt doit néanmoins se faire en suivant quelques règles de formalisme. Les parties doivent établir une reconnaissance de dette, soit par acte sous seing privé, soit par acte notarié. Le type d’acte varie en fonction de la somme empruntée. Pour les petites sommes de moins de 760 euros, un acte sous seing privé. Les plus grosses sommes nécessitent un acte notarié.

Il est tout aussi possible de contracter un prêt en passant par une plateforme spécialisée. Sur ces sites, des annonces de prêts sont postées par les prêteurs. L’emprunteur répond alors aux annonces qui l’intéressent. Il faut toutefois savoir que tous les sites ne sont pas fiables. Certaines plateformes sont intéressants. En effet, ces sites peuvent garantir la fiabilité des prêteurs. De plus, les offres ne contiennent pas d’arnaque.

Les règles d’un prêt entre particuliers

La première règle dans le cadre d’un prêt entre particuliers, c’est l’écrit. Qu’il s’agisse ou non d’un membre de la famille, il faut garder une trace de l’opération. Les parties doivent également déclarer à l’administration fiscale les termes de leur contrat de prêt. Il appartient au demandeur de prêt d’indiquer la somme, la durée, la date et le taux du crédit octroyé.

Il faut savoir que la déclaration à l’administration fiscale n’est pas obligatoire pour les crédits de moins de 760 euros. Cependant, si les parties ont contracté plusieurs prêts dont la somme excède les 760 euros, la déclaration est obligatoire. Cette règle s’applique même si le montant de chaque crédit est inférieur à 760 euros.

Le taux du crédit est fixé librement par les parties. La loi encadre néanmoins ce point. En effet, le taux ne doit pas dépasser l’usure. Pour attirer les emprunteurs, les prêteurs particuliers proposent des taux plus bas que les banques.

Les actes conclus entre les parties

Deux types d’actes peuvent être établis dans le cadre d’un prêt entre particuliers. Les parties concluent un acte notarié ou un acte sous-seing privé. Dans le deuxième cas, c’est le prêteur qui garde le document original. L’emprunteur aura juste droit à une copie de l’acte.

Dans le cas d’une reconnaissance de dette, le prêteur garde également l’original. Il faut toutefois savoir que le document doit être écrit, daté et signé par l’emprunteur pour être valable. La somme empruntée doit également y figurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *